Scripts de supervision Nagios Compellent / N5000 : Libérons du code, mais au moins avec du commentaire…

Donc plusieurs archives :

* check_compellent.tar.gz :

Compellent, c’est quoi ? Pour aller vite : une grosse baie de stockage qui fait plein de trucs…

Script Perl qui exécute l’API Java fournie par Compellent pour interroger l’interface de management de la baie Compellent. On retire pas beaucoup d’informations, mais celles-ci peuvent suffire. Bon, c’est pas jolie comme script, mais bon c’est tout ce qu’on pouvait faire.

A noter, que j’ai aussi réalisé des scripts de check Nagios en PowerShell via l’API PowerShell fournie par Compellent. Mais hélas, ce code n’a pas été publié et je n’ai pas de copie… (ce code est dans un répertoire du client…)

* check_n5000.tar.gz :

N5000, c’est quoi ? pour aller vite : un gros serveur linux qui fait de la déduplication à la source pour de la sauvegarde…

– Un petit script pour vérifier l’état des disques (Les disques ont tendance à casser facilement… y’a 24 disques, si je me souviens bien).

– Un autre script pour éviter de se connecter à l’interface web. Cela utilise le cli N5000. Le défaut ? il faut se connecter au préalable via une commande pdlogin. Aussi, j’utilise une grosse magouille expect, qu’il fallait commenter pour qu’on y comprenne quelque-chose. Voici chose faite.

Bon, si ça peut servir… N’hésitez pas à me contacter directement. C’est toujours mieux d’aller à la source 😀

Ce contenu a été publié dans Divers, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.